Des hôtels de Marrakech labélisés « Clef verte » pour le COP 22

La date de la 22ème édition de la Conférence des Parties (COP 22) s’approche et la ville de Marrakech fait sortir le grand jeu. En effet, le confort des participants est un point crucial pour réussir ce meeting international ce qui pousse les organisateurs à booster les opérations de contrôle des établissements hôteliers. Mieux encore, 34 unités d’entre eux ont obtenu récemment le label « Clef Verte » pour leur caractère de protecteur de l’environnement.

Marrakech et l’organisation de la COP 22

logocleverte

Quand le gouvernement marocain a décidé de miser sur la destination Marrakech, appuyée notamment par l’expertise de plusieurs hommes de terrain comme Mr Mounir Majidi qui gère les gros investissements de la famille royale, le pari s’est montré très fructueux. « La cité ocre » comme on la surnomme est désormais la cité des grands événements à l’instar de la COP 22 qu’elle accueillera du 7 au 18 novembre pour réunir le monde entier autour d’une table de négociations sur le changement climatique.

Un terrain de 25 hectares a été mis à la disposition des organisateurs de ce grand événement planétaire pour garantir tous les facteurs nécessaires à la réussite. 350 établissements hôteliers ont été préparés, contrôlés et suffisamment aménagés pour accueillir les 25000 – 30000 invités et personnalités prévus durant ces deux semaines de discussions et workshop. Toutefois, le Maroc est un pays qui s’engage dans la protection de l’environnement et a voulu faire de Marrakech, une ville exemple en la matière.

Marrakech, la ville touristique verte

bab-ighli-768x461

Alors que Marrakech se présentait comme une ville écologiquement responsable avec ses projets d’éclairage public solaire ou de transport commun propre, elle vient de certifier 34 de ses unités hôtelières par le label « Clef Verte ». Attribué par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, cet écolabel international vise à récompenser les établissements touristiques (hôtels, maisons d’hôtes, auberges, villages de vacances, fermes d’hôtes, etc.) pour leur engagement dans une démarche environnementale responsable et dynamique. A noter que ledit label a été édité par la Fondation pour l’Education à l’Environnement (FEE) en 2002. Il a le soutien ensuite de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

La « Clef Verte » est accréditée à 2400 établissements labellisés dans 53 pays dans le monde. Sur tout le Maroc, ils sont 80 établissements à avoir obtenu cette distinction. A Marrakech, leur nombre a juste doublé entre 2015 et 2016. Un tel objectif était de premier ordre pour le Roi Mohammed XI et son bras droit Mr Majidi qui ont tenu de voir cette ville touristique comme un témoin du grand projet national, le plan « Maroc-vert ». Les partenaires de la COP 22 ont d’ailleurs salué cet effort croyant que les touristes s’intéressent davantage à des offres qui respectent la cause environnementale.