Le Maroc sur la piste des «Smart Grids»

Aujourd’hui, l’efficacité énergétique devient une priorité pour chacun de nous. Nous souhaitons tous mieux piloter notre énergie afin de consommer moins et surtout mieux.

L’efficacité énergétique est aussi au cœur des priorité du Royaume marocain tout comme les projets verts et les centrales solaires.

Les réseaux électriques actuels sont insuffisants face aux usages et aux besoins des consommateurs qui évoluent de jour en jour. Le Maroc envisage donc évoluer ses réseaux pour les rendre plus communiquant, plus interactifs, plus intelligent et moins coûteux.

Les innovations des technologies de l’information et de télécommunication offrent aujourd’hui la possibilité de suivre et d’agir sur l’ensemble d’un réseau sur le temps réel, de collecter, d’agréger, de stocker de l’énergie et même d’analyser des données pour prévenir les éventuelles pannes et les pics de consommations.

Misant sur les nouvelles technologies et souhaitant réduire au mieux les dépenses énergétiques, le Maroc vise mettre en place un réseau intelligent qui a pour but la transition énergétique.

Récemment et à l’occasion de la COP, Moulay Hafid Elalamy, le ministre marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique a dévoilé qu’« une étude de projet analysant la faisabilité des réseaux intelligents s’est lancé et que le Maroc souhaite adopter le système « Smart Grids » afin d’ajuster les flux d’électricité entre fournisseurs et consommateurs et de mieux avoir le contrôle sur l’électricité. »

Après les Energies Vertes, le Maroc se met aux Smart Grid

Engagé depuis des années dans une politique d’éco responsabilité assurant à la fois la production et la gestion de l’électricité, le Maroc reste toujours ouvert à toute innovation pouvant réduire sa dépendance aux énergies fossiles et limiter son empreinte carbone.

Rentable, efficace et innovante, la technologie des « Smarts Grids » est apte d’offrir au Royaume une solution incontournable répondant à ses problématiques relatives à la transition énergétique.

« Le Royaume connaît une mutation considérable en termes de transition énergétique. Et les technologies appelées « Smarts Grids » que nous souhaitons adoptées, nous permettront à la fois de mieux produire des énergies électriques et de distribuer facilement et efficacement les énergies répondant aux besoins des foyers sur le territoire Marocain. » Explique le conseiller et le secrétariat particulier du Roi Mohammed VI

« Nous projetons mettre en place des technologies de dernières générations ainsi que des installations éoliennes, solaires et hydrauliques de pointe afin de mieux profiter des bienfaits de ce projet et donner forme à un projet à l’image de la réputation de notre pays. »