Assurance et digital : les challenges des cinq prochaines années

Année après année, le secteur de l’assurance prend de l’ampleur dans le système économique mondial. En France, il a recensé déjà 146000 de professionnels en 2014 et généré plus de 208 milliards d’euros en chiffres d’affaire pour l’année 2015. Sa croissance annuelle est estimée de 3,9% ce qui le place comme les secteurs les plus influents des finances françaises. Cependant, le développement technologique dans lequel vit le monde, surtout sur le plan digital, va forcément impacter l’organisation des assureurs qui doivent opérer à plusieurs transformations pour suivre l’évolution rapide de leur secteur dans les cinq années à venir.

Une étude publiée en avril 2016, au titre de Accenture Technology Vision for Insurance, confirme que 90% des assureurs sont conscients de la grande influence future du digital dans leur métier. Voici donc les tendances à suivre dans le futur proche.

 

Les plateformes pour les économies d’échelle

Chez les entreprises à caractère financier, le modèle économique révèle d’une importance capitale pour assurer la survie de l’entreprise. Dans l’assurance, l’étude affirme que 90% des professionnels sont d’accord pour que les modèles de plateforme sont les plus performants pour réaliser des économies d’échelle. Ainsi, 83% d’entre eux prévoient d’intégrer ce modèle dans leur stratégie de croissance dans les trois prochaines années afin de garantir plus de flexibilité dans l’organisation des relations entre les différents acteurs de leur écosystème.

La Big Data et la confiance des clientsbig-data

 

Avec le développement d’internet et objets connectés, la collecte de données est devenu même instantané. Grâce à la Big Data, les compagnies d’assurances (mais également les entreprises spécialisées en placement immobilier) peuvent recevoir quotidiennement un énorme flux d’informations sur leurs clients et clients potentiels. L’analyse de ces données permettant de connaitre les fins détails sur les clients afin de leur proposer des services plus adaptés à leurs besoins, voire plus personnalisés selon les attentes de chaque souscripteur à part. Ainsi, 82% des professionnels sondés ont déclaré leur intention d’investir davantage dans des solutions qui intègrent des composantes d’intelligence artificielle durant les cinq prochaines années.

L’utilisation des données personnelles des clients, collectés via la Big Data, pose le problème du respect de la vie privée et met en évidence la sécurité des données comme véritable challenge pour les assureurs. Ainsi, 78% des professionnels estiment qu’ils sont exposés à des niveaux de risques supérieurs à leur capacité de gestion actuelle ce qui leur pousse à investir plus dans des solutions de sécurité informatique. 85% de l’échantillon trouve alors que la confiance est essentielle dans l’économie digitale et ainsi, ils sont conscients de la nécessité d’agir rapidement pour rassurer leurs clients de leur respect des éthiques professionnelles.

L’innovation passent par les start-up

78% des assureurs sondés sont d’accord sur le fait qu’il faut avoir une main d’œuvre plus compétente pour garantir l’innovation dans leur secteur. Le développement du digital exige une transformation des équipes et donc des personnes plus qualifiées. Toutefois, le secteur de l’assurance n’attire plus les jeunes diplômés (2% seulement d’entre eux souhaitent travailler dans ce domaine) ce qui oblige les entreprises à recourir à des contrats de freelance ou des contrats temporaires. La meilleure solution, selon 75% des répondants, serait de travailler avec des start-up dans le cadre de leur stratégie digitale qui rime bien avec les attentes des assureurs.

Acheter sur plan, les avantages et les inconvénients présenté par les experts en immobilier

 

Thierry Weinberg fondateur de Kleber Partners ( cliquez ici pour voir ses activités) , nous explique que la plupart des promoteurs acceptent avant la construction de l’appartement de pouvoir déplacer les cloisons en respectant bien sûr les colonnes d’eau et d’évacuation. Pour toutes les pièces sèches l’investisseur peut choisir au lieu d’avoir deux chambres moyennes, d’avoir une grande chambre et une petite chambre.

Faire des modifications sur-mesure:

On peut préférer une cuisine fermée ou au contraire ouverte, on peut agrandir l’entré pour pouvoir mettre le buffet de la grand-mère qui ne passait pas. C’est cet avantage sur plan qu’a l’investisseur. Il peut remodeler on appartement pour pouvoir être un petit peu plus chez soi. Sur l’immobilier ancien quand on veut restructurer, on est obligé de casser pour refaire là, on part de zéro donc c’est plus simple.

acheter-du-neuf

Immobilier sur plan, les inconvénients:

L’un des inconvénients d’acheter de l’immobilier sur plan est le délai de construction. Ce qui est le plus important quand on achète sur plan est de valider que le promoteur travaille en garantie bancaire d’achèvement. Le consommateur est bien protégé en France avec la loi dite VEFA, vente en état futur achèvement.

Assurances et garanties:

Il faut notamment vérifier que le promoteur obtient bien une garantie bancaire d’achèvement qui se trouve sur les documents de réservation. Dans ce cas-là même si le promoteur est défaillant pour X ou Y raison, une banque de la place s’engage à terminer l’ouvrage.

Concernant les délais les promoteurs se protège par rapport à deux facteurs, d’une part les intempéries comme par exemple les tempêtes de neige et les intempéries exceptionnelles qui peuvent décaler les livraisons, des conditions qui s’imposent aux promoteurs et aux clients. Il y a également la défaillance d’entreprise et là le chantier peut avoir quelques semaines ou quelques mois de retard.

acheter-neuf

Il y a également la garantie intrinsèque ce n’est pas une banque qui garantit la bonne fin de l’ouvrage, mais c’est le promoteur qui s’auto-assure sur ses propres fonds. Ce n’est pas forcément un signe annonciateur de problème si c’est un promoteur qui existe depuis très longtemps, qui a de la réserve foncière et qui travaille en fond propre en garantie intrinsèque. Si c’est un promoteur très jeune qui lance ses premières opérations en garantie intrinsèque, il faut être prudent.

 

 

 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se tient prêt à utiliser son arsenal nucléaire

Un tir de missile filmé sous tous les angles et diffusé à la télévision nord-coréenne sou le regard bienveillant de son dirigeant Kim Jong-un. C’était il y a quelques mois et c’est devenu une habitude pour le régime nord-coréen.

Quand le conseil de sécurité des nations Unis vote une nouvelle série de sanctions suite aux essais militaires de la Corée du Nord, Pyongyang réagit en tirant d’autres missiles en mer du japon et surtout cette déclaration du leader « nous devons être prêts à utiliser notre arsenal nucléaire a tout instant ».

Coté sud-coréen le gouvernement promet une réponse sévère à ses déclarations, car si la Corée du Nord les provoquent, il doit répondre par une punition sévère pour lui montrer le prix qu’elle aura a payer, car la Corée du sud veut monter sa détermination a protégé son pays.

Corée du Sud et États-Unis veulent monter au nord qu’ils ne pourront pas survivre s’il n’abandonne pas le programme nucléaire. Pékin l’allié historique de Pyongyang tape également du poing sur la table, la Chine rejette fermement les menacent nucléaire de la Corée du Nord, car elle représente une menace pour la stabilité et pour la paix régionale et pour la sécurité de la Chine et de ses voisins. La Chine est contre cette initiative et propose de trouver une solution à ce problème.

Au même moment les Etats-Unis et la Corée du Sud négocient la mise en place d’un système de défense anti-missile dans la région, preuve que la menace nord-coréenne est prise très au sérieux.